En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Le diagnostic de performance énergétique, pourquoi ?

En ce qui concerne notre consommation d'énergie, nous devons répondre à une double obligation de résultat. En effet, tous les habitants de la planète doivent suffisamment réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour stabiliser l'évolution du climat. D'autre part, chaque occupant de logement doit réduire sa consommation d'énergie pour que ses factures d'électricité ou de gaz ne déséquilibrent pas son budget. Il est clair qu'en ce qui concerne les logements, il y a d'importants gisements d'économies à exploiter, car leur chauffage, leur production d'eau chaude et leur éclairage représentent la moitié de la consommation énergétique française.
En conséquence, les autorités européennes ont édicté en 2002 une directive prévoyant l'obligation de réaliser un diagnostic DPE pour que la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments soient connues. Ce texte répond à un besoin vital.
 

En résumé

Sans titre.png

Pour quel type de bien ?

Pour les biens en vente

Il s'applique aussi bien dans les bâtiments anciens que dans les bâtiments neufs, étant toutefois rappelé que les renseignements qu'il contient dépendent des caractéristiques et de l'ancienneté du bâtiment concerné. Ainsi, toute personne qui vend un bien immobilier doit, depuis le 1er novembre 2006, remettre à l'acquéreur un diagnostic DPE datant de moins de 10 ans.

Comment ?

Lorsque le professionnel chargé de faire le diagnostic de performance énergétique s'est présenté dans le logement, il enregistre des données telles que l'année au cours de laquelle le bâtiment a été construit, son altitude, l'épaisseur de ses murs, sa surface, l'éventuelle présence de matériaux isolants, le moyen de chauffage utilisé ainsi que d'autres paramètres. Ensuite, il emploie un logiciel qui lui permettra de connaître toutes les données chiffrées qui doivent figurer dans le diagnostic, à savoir :
  • une évaluation de la consommation annuelle d'énergie finale du bâtiment, cette évaluation étant exprimée en kilowatt-heure équivalent pétrole par an et par mètre carré de surface,
  • une estimation de la consommation d'énergie primaire calculée en kilowatt-heure équivalent pétrole par année et par mètre carré de surface,
  • une indication de l'impact de cette consommation sur les émissions de gaz à effet de serre.
En fonction de ces critères, une lettre comprise entre A et G est attribuée pour chaque évaluation effectuée.
Enfin, le diagnostiqueur doit répondre à certaines obligations destinées à garantir sa compétence et son impartialité. En outre, sa responsabilité peut être mise en cause s'il manque à ses devoirs.
 
Sans titre.png